Archives de Tag: le Café littéraire-BFM (Limoges)

Image

A voir au Café littéraire (BFM- Limoges) en Mai 2017.

Merci de  consulter le reste demeure programmation sur leur  site. http://www.cafelitteraire-limoges.fr/evenements

Publicités

le programme du Café Littéraire BFM. Notre conférence (St Jacques y figure)

programme-mars-glisseesprogramme-mars-glissees-1programme-mars-glissees-1

Pélerinez avec St Jacques, Mardi 7 mars 2017 au café littéraire de la BFM de Limoges

images-1Criez : « De gueules à un lion léopardé d’or surmonté d’une coquille du même sommée d’une croisette d’argent, accompagnée de deux bourdons en barre et en bande du même accoté de deux étoiles du deuxième, à une plaine du troisième chargée de l’ombre du nom Saint-Jacques de Compostelle du champ.»

Histoires de Pèlerins et Pèlerinages /

LA  Dévotion des reliques

Rendez-vous à 18h pour une projection-conférence à propos du pElerinage de Saint Jacques de Compostelle.

 

 

* Maryse et Guy Fananas . Pèlerins des  chemins de  St Jacques . Maryse Fananas  Historienne des ordres monastiques

* Alain Texier . Etape  Saint Martial à Limoges. A la découverte des  Ostensions Limousines et Marchoises.



Maryse et Guy Fananas présentent cette singularité qui consiste à avoir parcouru l’intégralité des deux voies qui conduisent à St Jacques et de porter chacun un regard particulier sur leurs doubles parcours communs.

templiers-d1ac6c

Le cheminement jacquaire  donna probablement à Maryse Fananas l’envie de mieux connaître les ordres monastiques dont les traces jalonnent  les parcours.

livre-maryse078

unknown

Guy Fananas  commentera le chemin dit des français et la voie du nord avec le soutien d’une projection des lieux, monuments  et moments remarquables de leurs parcours.

Bien entendu, le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle est  un pèlerinage  aux reliques  de saint Jacques  .

La religiosité et la dévotion amenaient  les pèlerins à  vénérer  chemin faisant  les  reliques en général et à Limoges celles  de Saint Martial en particulier, mais aussi celles de Saint Léonard , un des  saints européens du « Chemin », situé sur le chemin.

Si l’occasion s’en présentait  les marcheurs  vénéraient également  des reliques des Saints que nous qualifions aujourd’hui d’ostensionnaires … D’où le thème des ouvrages présentés  en cette  fin d’ après- midi par Alain Texier.

saint-martial
scan-132970000

scan-132970002

 

Votre Rendez-vous Littéraire et Artistique du 15 février 2017

la-plume-de-lepeeAu Café Littéraire de Limoges

( proche BFM)

Mercredi 15 février 2017 à partir de 17h45

Ce qui vous est proposé :

Un moment rare que vous aimerez faire partager

Le 17 janvier dernier, vous avez découvert  la lecture,  le sens  et les emplois de l’héraldique à l’occasion de la première conférence de

David Gattegno .

Les origines  jusqu’aux tous premiers prémices y furent  aussi dévoilées grâce à  l’érudition du conférencier qui nous amena sur des rivages de l’histoire ancienne , de l’étymologie… autant de domaines dans lesquels nos connaissances butent aujourd’hui sur ces mystères qui bornent nos savoirs .

Le Mercredi 15 février prochain, la suite de la conférence va être tout aussi dense à propos du blasonnement, qui, comme on ne le sait peut-être pas, intéresse les formules verbales censées décrire l’image. Dans ce cadre, des surprises de taille attendent beaucoup d’entre nous à propos des armes parlantes. Ce qui nous conduira à découvrir ‘le parler des armoiries’, ce qui permettra d’aborder les origines de « la parole des armoiries » et, ainsi, d’apprendre à entendre « la voix du blason ».

Le mercredi 15 février 2017 à partir de 17h45, au Café Littéraire près la BFM de Limoges,  étonnez-vous en revenant sur une véritable tradition française, trop méconnue.

Vous pouvez retrouver  le contenu de la première conférence en recherchant un précédent article sur ce  site.

 

 

 

 

Info relaye l’annonce de la première partie de la conférence de David Gattegno sur l’héraldique. (18 janvier 2017)

http://www.info-mag-annonce.com/journal/haute-vienne/haute-vienne/hv-loisirs/hv-musique/musique/voyage-heraldique/222974

Nous  vous  attendons nombreux au Café littéraire situé dans l’enceinte  de la BFM de Limoges..

David Gattegno, l’enchanteur vous initiera à l’Héraldique (1) le mercredi 18 janvier à 17H30 et (2) le 15 février 2016.

Café littéraire-BFM de 17H30 à 19 heures.

S’il te plaît… dessines-moi un  blason!

• À quoi et à quand remonte l’usage de ce que l’on appelle «blason», «armes», «armoiries», … ? En tout cas, la documentation certifiée répertorie un événement de l’année 1049. S’il n’est «fondateur», du moins, il atteste la pratique. Depuis le XVIIIe siècle, il est définitivement admis que les choses se seraient constituées et codifiées à la fin du XIe siècle, par le fait des Français, qui ont mis en ordre les données et, ajoute-t-on, «qui en ont fait un art».

• Les éléments strictement documentaires suffisent-ils à ce que l’on puisse concevoir de quoi il retourne réellement, tant au point de vue de la datation que de la fixation d’un usage ou des emplois ? Il ne le semble pas. L’héraldique fut-elle répandue dans le monde, outre Europe ? Non. Au strict sens de l’«art», l’héraldique est chrétienne, sociologiquement et intellectuellement.

• Ce que l’on peut trouver dans la Grèce antique, par exemple, ou au Japon, avec les mon, pour apparemment semblable que cela puisse paraître, ne constitue en rien quelque similitude, mais seulement une analogie avec la science singulière du blason.

• Outre les règles et codifications, quelquefois extrêmement rigoureuses, il existe des aspects «insoumis», pris en compte par les règles et codifications. Ce sont les principes fondamentaux, irréductibles à quelque règle ou codification que ce soit. Ces principes sont tout à la fois astronomiquement plus rigoureux que les plus sévères règles et providentiellement plus libérateurs que tout affranchissement. L’héraldique implique l’application soutenue de cet apparent paradoxe…

• Le langage héraldique s’exprime par l’image — c’est l’écu armorié ou blason — et, ce que l’on sait beaucoup moins (voire pas du tout), par le son — ce sont les armes criées ou blasonnement.

• L’héraldique obéit en tout et pour tout à ce que le Moyen Âge appelait la franche simpleté, à quoi le blason veut conformer son titulaire. Il s’agit d’exposer une réduction de la personne considérée à la plus simple «expression» de celle-ci et, par cet exercice même, de l’élever à la plus haute distinction.

Et aussi : https://livresettoiles.wordpress.com/2017/01/11/info-relaye-lannonce-de-la-premiere-partie-de-la-conference-de-david-gattegno-sur-lheraldique-18-janvier-2017/

Image

Martine Noël-M. et Agnès Corrigan au Café Littéraire-BFM le 20 décembre 2016.

cafe

Le cadeau personnalisé par excellence ? le livre dédicacé !

A l’heure des fêtes de fin d’année

il s’impose comme le cadeau personnalisé par excellence

privilégiant l’émotion et l’unique.

Venez nous voir et repartez avec votre paquet cadeau.