Archives de Tag: Pierre Brayard

Me Pierre Brayard : Avec la lumière le printemps

Vue n°10   Premiers éléments végétaux

Les troncs au blanc de titane mélangé avec une nuance présente dans le ciel ( en bas à droite)

Les troncs au blanc de titane mélangé avec une nuance présente dans le ciel ( en bas à droite)

Les plans travaillés se rapprochent de plus en plus .

Rappel :  le lointain a été posé et travaillé en premier.

La lumière étant au centre, elle éclaire la partie droite des troncs à gauche du tableau, et inversement à droite. Ainsi le paysage suggère-t-il les prémices de la vie .

Vue n° 11        Différence de lumières , différences de plan

Emploi de teintes (valeurs) de plus en plus soutenue

emploi de teintes (valeurs) de plus en plus soutenues

Les troncs des arbres sont posés avec la tranche du couteau incliné de 30° environ.

En  se rapprochant  du tout premier plan la lumière devient plus intense.

Vue n°12       Un paysage figé par l’hiver ?

3 à 4 mn de travail

3 à 4 mn de travail

Quelques touches de vert dans le haut des arbres préparent les futurs feuillages ! J’allais écrire le printemps .

Et demain ? Quelle saison fera-t-il ?

 Réponse avec  la suite 13, 14 ,15  !

Publicités

Me P.Brayard : passer du plan (d’eau) à la perspective

Vues  7  Ebauche de l’eau

3 à 4 secondes de travail au doigt

3 à 4 secondes d'intervention

Vue  n° 8  Amorce rapide d’un paysage encore flou

Emploi de demies teintes

Les mélanges obtenus sur la toile sont arrêtés au moment précis où ils conviennent à l’ensemble du tableau, évitant ainsi la dénaturation de la couleur entre la palette et la toile.

Emploi de demies teintes

Travail au couteau . Les mélanges de couleurs sont obtenus directement sur la toile , ici à l’angle inférieur droit. En travaillant ainsi , vous irez vite et ferez l’économie d’une palette.

Vue n°9  Démonstration de perspective par la couleur

3 à 4 mn d’intervention

3 à 4 mn d'intervention

A gauche on remarque la pose de teintes similaires mais plus soutenues pour préparer un plan intermédiaire.

Dans l’esprit de P.B. on compte 5 plans entre la lumière de fond et le plan de milieu du tableau.

La suite ne saurait tarder , à demain

Démonstration Publique de Me P.Brayard : une suite foudroyante

Vont se dérouler ci-dessous  les vues 7 , 8 & 9 ;  les précédentes( 1 à 6) se trouvent encore plus bas et ainsi de suite .

Vue N° 7 : étape préparatoire aux prémices figuratifs.

3 à 4 mn de travail se sont  écoulées jusqu’à ce stade

3 à 4 mn de travail se sont écoulées

Le tableau est prêt à recevoir la mise en place de l’eau .

La clarté lointaine en arrière plan central tranche avec les sombres de premier plan. Le tableau a acquis sa profondeur.

Le tableau est prêt à recevoir la mise en place de l’eau.

Vue N° 8 : Moins d’une seconde pour poser ce trait de lumière

La foudre est fulgurante, c’est bien connu !

la foudre c'est rapide !

Le tableau est prêt à recevoir la mise en place de l’eau .

Ce trait de lumière (posé au blanc de titane) a été très rapidement placé en vue de donner du reflet et de la clarté sur l’eau …

 Voir l'étape ci-après ...

Vue N°9 : Travail avec trois doigts

On mesure ici l’intérêt de travailler par superposition de couches molles. Encore faut-il savoir anticiper le résultat du coup de couteau ou bien du passage des doigts.

La rapidité et la légèreté sont déterminantes du résultat et constituent l’apanage de la maîtrise.

Et c’est ainsi que « se séparèrent les eaux du haut  de celles du bas ».

2 à 3 secondes d'intervention .

Travail aux doigts , certes , mais à l’œil aussi !

Vous avez remarqué que la ligne d’horizon se trouve rendue par le bleu marine très foncé se situant à la base du trait de foudre qui subsiste encore. Ce qui démontre que chaque geste anticipe le suivant.

Rendez-vous demain pour la suite  des vues

(lesquelles se trouveront au-dessus de cette série)

 

 

 

 

 

Maître Brayard , vues 4 ,5, 6 et leurs commentaires

Premières tranformations pour préparer le figuratif : un ciel se dessine dans la partie supérieure

Vue n° 4 :  Suite de l’étape clé                                           Le public vient de changer d’avis et souhaite maintenant un plan d’eau pour l’œuvre figurative. Contrairement à ce que l’on pourrait croire la première réalisation abstraite ne donnera aucune profondeur au tableau figuratif final.

Vue n° 5 :      Trois à quatre minutes se sont écoulées

L’eau n’est pas encore commencée Une partie abstraite (à gauche)  subsiste encore.
La composition est à un stade de transition

3 à 4 mn se sont écoulées

 

Vue n°6 :         3 mn se sont encore écoulées

3 mn se sont encore écoulées. Le ciel a toujours été difficile à atteindre .

P.B. commence toujours par les parties les plus éloignées .Il procèdera ainsi par plans successifs pour finir au premier plan qui comme l’ensemble de son travail se superposera sur l’ensemble des autres.

La tache blanche est destinée à donner de la profondeur au tableau .

A la base, le tableau abstrait n’a pas encore complètement disparu.

 

 A demain pour la vue n°7

 (laquelle figurera au-dessus du présent reportage)

Maître Pierre Brayard

 A partir d’une toile vierge P. BRAYARD  vous a invité à le suivre.

Au cours de votre découverte ne confondez le temps d’intervention ( le travail sur toile) avec  la durée de la démonstration( 1h10 à peine) qui comprend les questions /réponses orales accordées au public.

Voici donc le commencement .

Les trois premières étapes comme les suivantes  ont exigé quelques très courtes minutes d’intervention entrecoupées d’explications à destination du public lequel  avait imposé le thème de départ ; ensuite le public changera d’avis .

                Maître P.Brayard (P.B.) suivra les indications reçues alors que la peinture n’a pas encore eu le temps de sécher… D’ailleurs, durant plus d’une heure la peinture n’aura jamais le temps de sécher .

Essayez donc de peindre sans laisser sécher … juste pour voir , nous vous réserverons un espace sur ce blog.

Quant à P. Brayard , lui , il pose , mélange , teste , travaille à même la toile des pâtes (peintures) toujours molles. Sauf qu’ici le le geste enfantin va faire surgir une œuvre magnifique avant même que le séchage n’ait commencé… Si l’auteur ou l’orateur rencontrent parfois la magie du verbe , ici nous avons croisé la magie du geste.

P.B.  juge de l’effet sans s’arrêter de peindre . Les peintures bien mixées , quelques fois superposées auront l’éternité pour durcir à moins que le maître ne décide de retoucher son ouvrage.

Non Non Non , en fait  ce n’est de la magie , c’est un métier mon bon monsieur…

Vue 1 :

1,5 mn plus tard le tableau abstrait sera là. Mais le suspens continue ...         Dans un premier temps,  MeP.B. entame la réalisation  d’un tableau abstrait dont le thème « la fraîcheur » a été sollicité par le public.     PUIS

Vue 2 :                 c’est à dire 3 à 4 secondes plus tard

Toujours étalées au couteau les couleurs sont celles choisies par le public .

Teintes employées : bleu inventrène , orangé de mars

Teintes employées : bleu inventrène , orangé de mars

 Vue 3 :  Mise en place des couleurs

Respect de la complémentarité des couleurs . Le rouge corail a permis la complémentarité de couleurs avec le vert ( jaune + bleu)
Teintes supplémentaires: rouge corail, jaune de Naples , violet d’ Egypte

Teintes supplémentaires: rouge corail, jaune de Naples , violet d'Egypte

1 mn et demie se sont écoulées.

A demain pour la vue N°4

(laquelle figurera au-dessus du présent reportage)

 

 

(laquelle

Quelques secrets du Maître Pierre Brayard

Vous allez découvrir ce que vous n’avez jamais vu : un maître d’art pictural dévoilant une partie de ses techniques à l’occasion d’une démonstration publique .

Aux championnats du monde , Pierre Brayard  exécutait ses tableaux  à raison de 8 à 10 coups de couteau à la seconde selon les calculs de la télévision belge. Si 26 ans plus tard il va évidemment beaucoup moins vite , la technique demeure , les automatismes recouvrant un savoir auquel il ne réfléchit plus.

Les critiques américains le qualifièrent d’impressionniste moderne puisqu’il travaille toujours d’après nature comme les impressionnistes et par touches abstraites sans dessin préalable.

Aujourd’hui , seul l’enseignement de la peinture lui apporte  la joie de transmettre les bases de son art  , ses évidences , ses secrets de métier , les acquis de l’expérience.

Ceux qui veulent apprendre, se perfectionner,  ou simplement connaître les techniques de la peinture consulteront aussi avec bonheur :  http://brayard.fr/

Lors du Salon Livres et Toiles 2014

Maître Pierre Brayard , double Champion du Monde de Maîtrise d’Art Pictural. Invité d’honneur des Rencontres 2014.

A demain , si vous le voulez bien

 

 

Galerie

Pierre Brayard, peintre Invité d’honneur des rencontres 2014

Cette galerie contient 4 photos.