Archives mensuelles : octobre 2016

Image

D’ONTE SES vous présente ses suppléments dans sa livraison de septembre 2016

lettre-dos-n27-septembre-2016-cghml-glissees

Publicités

Découvrez le « Café littéraire » à Limoges. Nous avons tant de choses en commun.

cafe-litteraire

Photo sur Trip advisor

Daniel Paraire se présente à vous depuis l’Auvergne.

imageÀ propos de moi

Je suis né le 1er mai 1956 à Clermont-Ferrand d’une mère Coudoise et d’un père Chaurien.

À l’âge de 15 ans, je quitte l’Auvergne et ma famille pour un apprentissage de cuisinier dans un hôtel 4 étoiles de la Côte d’Azur. Après quelques années dans différents hôtels-restaurants de standing dans plusieurs régions de France, j’exporte son savoir-faire en Angleterre et au Danemark. À la naissance de sa fille, je retourne dans mon pays pour stabiliser sa vie de famille.

Passionné d’art, j’axe son temps sur la peinture en participant à de nombreux concours et salons artistiques dans lesquels je suis régulièrement primé.  Mes débuts avec l’écriture datent de 1993 par un stage avec un romancier parisien. J’ai écrit quelques nouvelles que j’ai gardées dans un carton.

En 2015, je publie mon premier roman (le tableau volé)  Depuis ma vie est régie par l’écriture de romans, nouvelles, romans noirs, policiers, thriller.

http://lesromansdedaniel.jimdo.com

David Rougerie, des Rencontres de Limoges Corgnac, dans ses oeuvres du 27 au 30 octobre 2016.

JEUDI 27 OCTOBRE 2016 à 20h30

LIBRIOTHEQUE AU FABULEUX DESTIN, 6 rue Cerclier, Petit Saint-Jean 23200 AUBUSSON

05 55 66 00 52 – entrée libre

lecture  » Visage solitaire  » de Marguerite Durat 

VENDREDI 28 OCTOBRE 2016 de 16h à 19h

LIBRAIRIE PAGE ET PLUME, place de la Motte 87000 LIMOGES

rencontre autour des trois derniers livres

SAMEDI 29 OCTOBRE 2016 de 14h à 19h

LIBRAIRIE MARBOT, 17 boulevard Montaigne 24000 PERIGUEUX

05 53 06 45 20 – entrée libre

rencontre autour des trois derniers livres

SAMEDI 29 OCTOBRE 2016 à 21h

CAFE CULTUREL LES THETARDS, 7 rue de la Bride 24000 PERIGUEUX

05 24 13 50 33 – entrée libre

spectacle  » Oui, je bous ! « 

DIMANCHE 30 OCTOBRE 2016 de 9h30 à 12h30 et de14h30 à 18h

SALLE CULTURE-LOISIRS 19360 SAINT-GERMAIN-LES-VERGNES

à 15h30, lecture-spectacle  » Je vous livre ?… « 

(durant salon du livre – invité d’honneur Pierre Bellemare)

A tout bientôt !

Les très célèbres éditions de nos tiroirs

www.davidrougerie.sitew.com

Image

La guerre de 14-18. D’onte ses. N° 14- 38 éme année. Automne-Hiver 2016

genea

Saint-Germain-les-Vergnes. 3 ème salon du Livre. 40 auteurs le 30 octobre 2016.

161007990_4

Une quarantaine d’auteurs vous attendent pour le 3ème  salon du Livre de St Germain Les Vergnes .

Des  auteurs seront distingués cette année encore . Gageons que tout le monde sera heureux de découvrir de nouveaux talents  et les nouveautés d’ auteurs connus et confirmés.

Bon salon à tous , la convivialité et la bonne humeur sont toujours au rendez – vous de Saint Germain les Vergnes .

Le concept de « Liberté » vu par les participants aux Rencontres 2016 de Limoges-Corgnac.

La reconnaissance des organisateurs des Rencontres  de Limoges Corgnac ( Alain Texier  et Christian Boineau) est acquise à tous les participant(e)s qui ont  bien voulu  répondre à la question : La liberté, c’est quoi pour vous ? Ils remercient aussi  Sylvie Rousseric  qui a su mener à bien la tâche ingrate de  collecte des données par les participants ici ou là.

Livres et Toiles – Salon d’automne 2016

La liberté, c’est quoi pour vous ?

La liberté des Huns s’arrête où commence celle des barbares.

Le mot « liberté » figure sur un grand nombre d’édifices publics. Cela ne devrait pas dispenser de la mettre en application dans notre société.

La liberté c’est aussi le respect de l’autre…

La liberté c’est agir selon son propre gré en prenant soin de ne pas empiéter sur celle des autres. Et ce n’est pas toujours évident !

La liberté, c’est ne dépendre de personne et ne jamais laisser personne dépendre de soi.

La liberté s’arrête là où commence celle des autres. Liberté, liberté, que de crimes on commet en ton nom !

Liberté, je te choisis, sans savoir toujours où tu commences ni où tu finis, n’importe, je t’aime.

Une affirmation sans doute trop souvent utilisée, mais si présente : « Une liberté se termine au moment où celle des autres commence. »

La liberté : faire ce que j’ai envie de faire sans empiéter sur la liberté de l’autre.

La liberté c’est garder l’initiative du bonheur et de l’égalité en résistant à toute forme d’exclusion.

Bien plus qu’un concept établi, la liberté est un art de vivre l’humain.

Comment pourrions-nous être libres sans avoir conscience de la réalité ? Cela passe par une profonde remise en question de nos opinions, et le lâcher-prise.

La liberté est la victime préférée des êtres humains. Ils s’évertuent à la tordre, à la brimer et à la torturer par tous les moyens, y compris demander à un auteur dans un salon, ce qu’il pense de la liberté.

La liberté c’est de pouvoir écrire ce que l’on veut, comme on le veut, quand on le veut, sans crainte d’être censuré. C’est mettre en action pleinement sa créativité sans être jugé. C’est pouvoir être spontané. Ce sont les meilleures conditions pour écrire pour un auteur.

La liberté est vivre libre dans une société qui a ses règles et ses lois ; elle s’oppose donc à l’anarchie, où règne la loi du plus fort, sans état d’âme.

Je pense aux soldats de 14/18, de 39/45 et des autres guerres conventielles, morts pour la liberté, en rappelant que la grande guerre a été un carnage, entraînant une crise de régime sans précédent…

La liberté ne s’acquiert que grâce au cheminement d’un esprit discipliné (mais pas formaté). « Les puissants pensent que le peuple n’existe que pour en ajouter à leurs privilèges, je dis que les privilèges n’existent que pour amener le peuple à être libre » (Braveheart).

La liberté est d’avoir le courage d’être et de rester ce que nous sommes.

La liberté, plus on en parle, moins on en a. Écrire rend libre. Écrivons.

La liberté c’est de permettre aux autres de l’exercer moyennant le respect de certaines règles.

Elle a été gagnée au forceps par les Français, après la guerre de 39/45… Mais tous les pans de résistance ne sont pas tombés… Ce droit d’aînesse dans lamille s’exerce encore !!…

La liberté, ce n’est pas : suivre ou enfreindre les règles… c’est : choisir de les respecter. Être libre, c’est être bien en son corps, heureuse en son cœur et serein en son âme.

La liberté individuelle semble de plus en plus difficile à préserver, surtout quand on s’intéresse encore aux délices prohibés par la société du XXIème siècle : la bonne viande bien lardée, le pinard aux repas, les jeunes filles et leurs douceurs, la boxe, le catch, la corrida, les films olé-olé… Alors, pour s’y tenir et consommer en paix, on reste plutôt chez soi – solitude anti-sociale (sans être embistrouillé).

La liberté… « c’est la joie de vivre déguisée en audace pour mieux fêter la vie. »

La liberté me fut enlevée un certain jour de 2008. Celui où je fus obligée de courir derrière le « facteur » qui tenait dans sa main un « recommandé avec accusé de réception » : ma lettre de licenciement de la poste (licenciement illégal). Ma liberté de faire ce que bon me semblait ne fut retiré ce jour-là. Puisque durant 3 mois je n’ai rien perçu. En ce sens, je fus particulièrement « choyée » durant 8 ? mais je ne perçu rien du tout (ayant déclenché les démarches de juridiques au Prud’hommes). Je précise que je travaillais à ce moment là sur 2 bureaux de Poste : Vanteaux et Limoges Corgnac. Que pensez-vous de cela ? Peu de temps après mon licenciement, j’ai un cancer du sein… Liberté où est-tu ?