Archives mensuelles : décembre 2014

jacques-René Fournier en dédicaces demain samedi 20 décembre 2014 à l’hyper U Corgnac (Rayon librairie).

Bonjour, Par suite de la fermeture du rayon livres à Limoges Corgnac , mes ouvrages sont désormais disponibles à Hyper U, sur le même site, au pôle librairie.

Pour marquer ce transfert, je tiendrai une séance de dédicaces demain 20 décembre de 10h à 12h et 14h à 17h.

Brayard 2

Publicités

Parution aux PULIM présentes aux Rencontres 2014. Martial Delépine . Mon cher fils. Lettres du subdélégué de Limoges à son fils garde du corps à Versailles 1770-1780 éditées par Michel C. Kiener et Marthe Moreau

Martial Delépine
Mon cher fils. Lettres du subdélégué de Limoges à son fils garde du corps à Versailles . 1770-1780
éditées par Michel C. Kiener et Marthe Moreau.

Un document rarissime, qui devrait prendre place parmi les textes de référence publiés sur le XVIIIe siècle : plus de cent lettres écrites entre 1770 et 1780, en réponse à son « cher fils » garde du corps à Versailles, par le subdélégué de Limoges, collaborateur de l’intendant Turgot. A l’aube du romantisme, voici un noble en père aimant, une Sévigné de province qui rend compte de sa vie de famille. Et apporte bien du nouveau sur la vie des gardes du corps de la Compagnie écossaise.
Cent-quatre lettres intégralement transcrites, précédées d’une riche introduction due à un historien familier de la période et de Limoges.
Il s’agit d’une correspondance parfaitement privée concentrée sur une période assez courte, une dizaine d’années, entre 1770 et 1780, cent quatre lettres envoyées à son fils Jean-Baptiste par un robin de petite noblesse, le Limousin Martial Delépine, subdélégué de l’intendant de Limoges, le grand Turgot jusqu’à 1774.
Cette correspondance échangée à la charnière des deux règnes des rois Louis XV et Louis XVI est précieuse à plusieurs titres. On y trouve, certes, des renseignements sur la façon dont circulent les lettres, et d’autres, très fragmentaires mais capitaux, sur les débuts de l’industrie de la porcelaine à Limoges ; elles livrent un témoignage « au réel » sur la vie d’un garde du corps du roi à Versailles, au-delà des documents de gestion conservés dans les fonds d’archives publiques. Elles permettent surtout de plonger dans la vie quotidienne d’une famille de petite noblesse administrative, bien intégrée dans ce qui était selon les critères de l’époque une grande ville de province. Limoges, chef-lieu de la généralité du même nom et d’un évêché couvrant deux départements d’aujourd’hui, la Haute-Vienne et la Creuse, approchait en effet les vingt mille habitants ; cette ville des intérieurs, était encore une place de négoce, qui eut ses heures de gloire avant que la découverte des Indes et l’essor du commerce maritime, au long cours ou de cabotage, vienne torpiller son emprise. Elle n’en demeurait pas moins une place importante pour le commerce du poivre, et sa Monnaie continuait de frapper le billon pour le compte du roi.

Ces lettres sont passionnantes surtout pour ce qu’elles disent des relations intrafamiliales telles qu’on pouvait les pratiquer vers le milieu du XVIIIe à l’aube des Lumières. À l’origine de cette correspondance, il y a le départ du jeune Jean-Baptiste Delépine, parti à dix-neuf ans en décembre 1769 tenter sa chance à Versailles comme garde du corps surnuméraire. Il espérait intégrer rapidement l’une des unités les plus prestigieuses de la Maison du roi, la Compagnie écossaise commandée par un Limousin de haute volée, le duc de Noailles ; il lui fallut pour cela pas loin de deux années, passés à ronger son frein aux frontières de la cour.

Matière à histoire

Dirigée par Robert Chanaud, la collection a pour objectif de porter à la connaissance du public des sources documentaires (mémoires, chroniques, livres de raison, correspondances…) demeurées inédites jusque-là. Conservés dans des fonds publics ou des archives privées, ces documents méconnus, parfois méprisés, méritent de sortir de leur oubli relatif ou total car ils permettent d’éclairer utilement tel ou tel chapitre de la « grande » histoire. L’édition rigoureuse du texte s’accompagne d’une introduction qui s’attache à donner au lecteur tous les éléments d’informations sur le document, son auteur, son contexte historique permettant ainsi d’en apprécier la valeur.

278 pages
ISBN 978-2-84287-631-9
25 €

Cet ouvrage est disponible :

·         à la boutique des PULIM
39C, rue Camille Guérin  87031 Limoges cedex

Tel. : 05 55 01 95 35 – Fax : 05 55 43 56 29 – email : pulim@unilim.fr

·   en librairie
·   auprès de notre diffuseur :
FMSH-Diffusion 18-20, rue Robert Schuman- 94220 Charenton-Le-Pont

Tél : 01.53 48 56 30 – Fax : 01.53 48 20 95 – email : cid@msh-paris.fr

·   en ligne
http://www.lcdpu.fr
http://www.pulim.unilim.fr

Prof. Jacqueline Hoareau-Dodinau,
directeur des PULIM

Image

15 novembre 2014. Salon du livre à Saint Laurent les Eglises

saint laurent

Les PULIM seront présentes au 6e Forum de l’Histoire du Limousin le vendredi 12 décembre 2014

Les PULIM présenteront l’ensemble de leurs collections d’ouvrages historiques(Histoire, RHL, Matière à histoire, Temporalités, Identités limousines, CIAJ, Hors-série)

à l’occasion du

6e Forum de l’Histoire du Limousin

Le vendredi 12 décembre 2014

aux Archives départementales de la Haute-Vienne

1, allée Alfred Leroux

Limoges

de 9 heures à 18 heures

 

 

Tract trois volets présentant RVL famillier des « Rencontres littéraires et artistiques » »


RVL 2RVL 1

Limoges. Troisième édition du Goût des mots. Vendredi 5 décembre 2014 au samedi 7 février 2015.

Le Goût des mots

De décembre 2014 à février 2015
à Limoges

Le Centre régional du livre en Limousin, associé à Prisme-Limousin et à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges, organise la troisième édition du Goût des mots (lectures, projection, ateliers, conférence, exposition).
Cette manifestation se déroulera du vendredi 5 décembre 2014 au samedi 7 février 2015, à la Bibliothèque francophone multimédia (Centre-ville) et à la Cité des métiers et des arts (Jardins de l’Évêché), à Limoges.
Accès gratuit à l’ensemble de la programmation.

« “La lecture sert à tout… aux bricolages quotidiens comme à l’exercice du moi.”
(Jean-Claude Passeron, sociologue)
Cette troisième édition du Goût des mots est une invitation à se plonger dans le bain de la lecture et des mots.
Découvrez comment se tissent les histoires, avec l’exposition “Fabulator, en voilà des histoires !”, participez aux ateliers, aux rencontres, aux lectures, écoutez, créez, semez, écrivez…
Autant d’occasions pour que le goût des mots s’installe sur toutes les lèvres !
Le Goût des mots s’adresse à tous les publics : professionnels ou non, lecteurs convaincus ou réticents, en apprentissage ou confirmés. »

Téléchargez le programme.                                                                                 http://www.crl-limousin.org/site_crl/dossier_pdf/pdf_accueil/programme_gout_des_mots_2014_2015.pdf

Le programme détaillé sur le site du Centre régional du livre en Limousin

Renseignements auprès du Centre régional du livre en Limousin :
Élisa Charpantier
13, boulevard Victor-Hugo
87000 Limoges
Tél. 05 55 77 49 99
Fax 05 55 10 92 31                                                                                  elisa.charpantier@crl-limousin.org