Archives de Tag: Commune de Limoges (87000)

Les auteurs et artistes ne disposent d’aucun droit acquis à être invité à des rencontres littéraires ou artistiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jugement civil Monsieur T. Gérard C/ Association Magdala rendu le 10 janvier 2017 par la juridiction de proximité de Limoges mérite sans doute de passer à une certaine postérité en ce qu’il statue sur un point qui n’avait jamais été, jusque là, soumis   l’appréciation d’un tribunal .

Les auteurs ou les artistes – car il est possible de leur transposer la solution – disposent-ils d’un droit acquis à être invité à un salon ou à être invité dans une galerie afin d’y présenter leurs œuvres ?

La Juridiction de proximité donnant raison à l’association défenderesse à répondu par la négative (I) ce qui n’empêche pas de rester circonspect quant à une partie de la motivation qui a été adoptée (II)

            I. Les auteurs – ou artistes- ne disposent pas d’un droit acquis à être invités à exposer leurs oeuvres.

Précisons dés l’abord que l’association Magdala placée expressément sous le patronage de la pécheresse repentie  a, selon son objet social  «  de promouvoir, restaurer, diffuser au plan culturel et patrimonial, par des actions de toute nature les richesses littéraires et artistique de la France ».

Comme assez souvent en Droit, ce qui permet d‘infirmer ou d’approuver la solution résulte de l’analyse de ce qui se passerait si le juge s’était prononcé en sens inverse. Imagions qu’il suffise aux auteurs ou artistes de demander à être inscrits pour pouvoir être automatiquement accueillis dans une manifestation littéraire ou artistique.

C’en serait alors fini de la liberté de ces organisateurs de donner un thème à la réunion organisée dans leur salon ou galerie. De même , ils perdraient le droit qu’ils ont de refuser d’accueillir des oeuvres dont ils estiment qu’elles sont contraires à l’idée qu’ils se font – à tort ou à raison – de ce que doit être une oeuvre d’art.

C’est ce raisonnement qui a été mis en œuvre – non sans humour par le juge de proximité. ; « Si chaque personne qui s’estime évincée d’une manifestation auquel (NDLRB. Lire «  à laquelle ») elle aspirait participer devait saisir les tribunaux, ces derniers déjà plus qu’encombrés n’y suffiraient point même en se consacrant uniquement à ce genre d’affaires ! » .

                 II. Ce refus de les accueillir ne les priveraient pas pour autant de disposer d’un certain nombre de droits.

L’apparente symétrie du raisonnement du juge de proximité ne doit pas induire en erreur le lecteur ; Autant le première partie du jugement doit être approuvée, autant cette partie ci nous paraît plus sujette à caution.

Dans la deuxième partie des « motifs du jugement » le juge précise que M. T. n’étant pas membre de l’association Magdala, ne pouvait prétendre à être invité à une manifestation organisée par elle, si cette dernière ne souhaitait pas sa présence ». L’on nous permettra de penser qu’il en irait de même si M. T. avait bien été membre de l’association Magdala à raison de la liberté d’action reconnue aux organisateurs dont il a été parlé plus haut.

Autre incertitude nous semble t’il du raisonnement   du juge de proximité : la mise à la charge de l’association défenderesse d’une part de responsabilité. Le juge critique implicitement l’association Magdala pour avoir tenté de justifier le refus opposé à M. T. de l’accueillir. Le Président de l’association Magdala se fondait alors sur une main courante relatant une erreur de comportement lors d’un précédent salon de M. T. qu’une erreur de référence avait empêché l’association Magdala de verser au dossier. Il n’avait pas semblé au président de Magdala qu’il pouvait opposer un refus à une personne sans lui dire pourquoi. ; C’est là une façon de procéder qu’aucun texte de droit privé ne rendait obligatoire en effet ; Elle  fut d’ailleurs stigmatisée par le juge de proximité dans un lapidaire «  Pour quoi (NDLRB . Lire « Pourquoi») faire simple quand on peut faire compliqué ». Le même juge en titra d’ailleurs argument pour diminuer de moitié l’indemnité qu’ll avait demandée pour avoir été attraite à tort dans un procès reconnu par ailleurs par le juge comme infondé.

 

Au delà de ce que le lecteur considérera peut –être comme des scories d’un raisonnement donnant par ailleurs raison sur le fond à l’association Magdala, il convient de se réjouir que soit reconnue pour la première fois le droit à un organisateur de salons artistiques ou littéraires d’exclure qui il veut des Rencontres et salons qu’il organise.

Il est d’ailleurs possible de considérer que cette solution peut être étendue aux personnes pouvant estimer d’avoir à se plaindre qu’un blog ; par exemple, n’ait pas rendu compte  dans ses colonnes d d’une création « artistique » récemment élaborée.

      Alain TEXIER

Docteur en Droit

Maître de Conférences (H) à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges.

 

Publicités

Pat Richardson expose à Limoges et Solignac du 1er juin au 27 août 2017 .

L’artiste-peintre a posé sa palette pour un temps dans notre grande région. Troquant son coffret de pastels pour un chevalet planté dans la campagne limousine, il nous surprend toujours. Chaque oeuvre nous emporte au coeur d’un paysage plus vrai que nature. La spontanéité de son style, voire un brin de naïveté, entraîne nos émotions vers des terres inconnues. Ami de la nature, l’océan a un grand pouvoir d’attraction sur Pat Pichardson. Il faut dévorer ses nombreuses toiles où la mer s’improvise tour à tour délicate, tourmentée, démontée, pour éprouver les capacités hors norme de cet artiste. Grand voyageur, il a glissé dans ses carnets, des croquis réalisés à la va-vite, au crayon, au fusain, à l’encre de Chine… Sa galerie, riche d’une centaine de toiles, vous invite à faire le tour de la planète. Il a le secret de croquer ses coins de prédilection tels que l’Italie, la Grèce, le Moyen-Orient, la Russie. Mais également (et surtout), les îles de l’Atlantique et la Bretagne.

Pour profiter de son univers enchanté, vous retrouverez Pat Pichardson cet été :

  • Galerie Vincent Pécaud,  angle Rue  Elie Berthet  et  rue Charles Michels,  à Limoges  du 1er au 30 juin
  • Boutique Desem à Limoges, 5 olace Wilson. du 1er juin au 15 juillet
  • Exposition estivale à Solignac « Soli4Art », du 15 juillet au 27 août

Contact :
pp87.1946@orange.fr
www.facebook.com/PatPichardson/

 

Limoges, ville des ducs et rois d’Aquitaine. Jean-François Boyer. Conférence du 31 mai 2017.

Conférence, le 31 mai à 20 h 00 à l’Opéra Théâtre
Dans le cadre du projet de réaménagement de la place de la République, la Ville de Limoges a souhaité mettre en place un cycle de conférences dédiées à l’histoire de Limoges et à l’abbaye Saint-Martial.
Une seconde conférence intitulée «Limoges, ville des ducs et rois d’Aquitaine», proposée par Jean-François Boyer, Docteur en Histoire, Chercheur associé CRIHAM EA 4270 de Université de Limoges, est organisée Mercredi 31 mai à 20h, à l’Opéra de Limoges  (entrée libre).« Au coeur géographique de l’Aquitaine historique –qu’il s’agisse du duché du VIIIe siècle, du royaume au IXe siècle, ou à nouveau du duché à partir du Xe siècle–, Limoges a constitué un centre de pouvoirs incontournable dans le haut Moyen Âge. Dès le VIIe siècle, les efforts des ducs ou des rois pour y séjourner ou y produire des démonstrations de force révèlent l’importance politique et symbolique de cette place ».A suivre :
• Lundi 12 juin, à 20h à l’Opéra, conférence d’Eric Sparhubert
« L’abbatiale du Sauveur de Saint-Martial de Limoges :
un monument de l’art roman
»

http://www.ville-limoges.fr/index.php/fr/actualites/108-culture/3938-limoges-ville-des-ducs-et-rois-daquitaine

Pélerinez avec St Jacques, Mardi 7 mars 2017 au café littéraire de la BFM de Limoges

images-1Criez : « De gueules à un lion léopardé d’or surmonté d’une coquille du même sommée d’une croisette d’argent, accompagnée de deux bourdons en barre et en bande du même accoté de deux étoiles du deuxième, à une plaine du troisième chargée de l’ombre du nom Saint-Jacques de Compostelle du champ.»

Histoires de Pèlerins et Pèlerinages /

LA  Dévotion des reliques

Rendez-vous à 18h pour une projection-conférence à propos du pElerinage de Saint Jacques de Compostelle.

 

 

* Maryse et Guy Fananas . Pèlerins des  chemins de  St Jacques . Maryse Fananas  Historienne des ordres monastiques

* Alain Texier . Etape  Saint Martial à Limoges. A la découverte des  Ostensions Limousines et Marchoises.



Maryse et Guy Fananas présentent cette singularité qui consiste à avoir parcouru l’intégralité des deux voies qui conduisent à St Jacques et de porter chacun un regard particulier sur leurs doubles parcours communs.

templiers-d1ac6c

Le cheminement jacquaire  donna probablement à Maryse Fananas l’envie de mieux connaître les ordres monastiques dont les traces jalonnent  les parcours.

livre-maryse078

unknown

Guy Fananas  commentera le chemin dit des français et la voie du nord avec le soutien d’une projection des lieux, monuments  et moments remarquables de leurs parcours.

Bien entendu, le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle est  un pèlerinage  aux reliques  de saint Jacques  .

La religiosité et la dévotion amenaient  les pèlerins à  vénérer  chemin faisant  les  reliques en général et à Limoges celles  de Saint Martial en particulier, mais aussi celles de Saint Léonard , un des  saints européens du « Chemin », situé sur le chemin.

Si l’occasion s’en présentait  les marcheurs  vénéraient également  des reliques des Saints que nous qualifions aujourd’hui d’ostensionnaires … D’où le thème des ouvrages présentés  en cette  fin d’ après- midi par Alain Texier.

saint-martial
scan-132970000

scan-132970002

 

Maisons d’écrivain et des patrimoines littéraires dans la province du Limousin

Extrait des Guide des maisons d’écrivain et des patrimoines littéraires

Liste des lieux dans la région Nouvelle-Aquitaine ( Province du Limousin)

Bibliothèque municipale de Limoges (Haute-Vienne)               http://www.litterature-lieux.com/fiche-site-82.htm

Maison natale de Jean Giraudoux (Haute-Vienne)                     http://www.litterature-lieux.com/fiche-site-202.htm

Image

« AVISS » A LA POPULATION. La ville de Limoges organisera les 5 et 6 septembre 2015 son premier forum des associations.

affiche_forum_asso